Mary Poppins le film live des Walt Disney Pictures

Mary Poppins est un film ‘ live ‘ de Walt Disney Pictures. Il est réalisé par Robert Stevenson sur une musique de Robert B. Sherman et Richard M.Sherman. Le film Disney dure 2h20. NIl est sorti dans l’exagone le 27 août 1964. A vouloir toujours qualifier Mary Poppins, il apparait vite qu’un seul mot est composé de des ressources suffisantes pour soutenir l’œuvre.

Mary Poppins un film Supercalifragilisticexpialidocious

Et quel mot ! Supercalifragilisticexpialidocious ! L’utilisation de ce barbarisme disneyen est, en effet, l’unique solution parfaite, susceptible d’éviter une suite de superlatifs conduisant irrémédiablement au pléonasme. Mary Poppins fait parti des Disney constamment disponible sur le marché vidéo, depuis sa 1ère parution en 1982. Le film ne contient pas de doublage québécois.

Mary Poppins

Rien ne va plus dans la famille Banks. La nurse vient d’apporter ses huit jours. Et ni Mr. Banks, banquier affaire, ni son épouse, suffragette réactive ne sont à même de réaliser des chérubins Jane et Michael. Les chérubins passent une annonce tout à fait fantaisiste pour trouver une nouvelle nurse. C’est Mary Poppins qui répond et apparaît dès le lendemain, portée par le vent d’Est. Elle entraîne aussitôt les enfants dans son univers fabuleux.

Mary Poppins est une grande place que j’affectionne particulièrement, même si j’aurai désormais bien, ça et ici, fait quelques coupes personnelles. Ce serait évidemment un sacrilège, donc autant me contenter de ce que j’ai. A vouloir toujours qualifier Mary Poppins, il apparait vite qu’un seul mot est composé de des ressources suffisantes pour soutenir l’œuvre. Et quel mot ! Supercalifragilisticexpialidocious ! L’utilisation de ce barbarisme disneyen est, en effet, l’unique solution parfaite, susceptible d’éviter une suite de superlatifs conduisant irrémédiablement au pléonasme.

De nombreuses chorégraphies bizarres !

Le film se vautre par contre dans ses diverses et beaucoup trop longues chorégraphies typiques des comédies musicales américaines. La danse des ramoneurs sur les toits de Londres est extrêmement horriblement longue, et finalement, sans le moindre sens. Ce passage, n’apporte de plus absolument rien au film, sinon de l’agacement. Quelques autres passages du film s’est avéré être dans cette veine comme le passage des ‘ barmans ‘ pingouins. De plus, la durée du film s’est avéré être merveilleusement conséquente pour le jeune public, qui finira pas ne plus tenir en place pour peu qu’il n’apprécie pas le film. Il s’agit d’un film dans l’esprit familial que l’on adorerait revoir de mois en mois entre amis ou en famille, simplement pour passer un agréable moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *