LA filmographie de l’actrice

1949 : The Singing Princess (La Rosi di Bagdad)

1956 : High Tor (TVFilm)

High Tor
1956
Réalisateur: ames Neilson, Franklin J. Schaffner
scenario: Maxwell Anderson, John Monks Jr.
Music: Arthur Schwartz
90 Minutes
Avec Julie Andrews, Bing Crosby, Hans Conried, Lloyd Corrigan, Nancy Olson, Everett Sloane

Crosby joue Van Dorn, propriétaire d’une montagne (High Tor). Van Dorn ne veut pas vendre son domaine et, en même temps, il a des doutes à propos de son prochain mariage avec Judith (Nancy Olson). Judith le quitte car elle pense qu’il devrait vendre High Tor pour assurer leur futur. Pendant un orage sur High Tor, un ébouli de rochers piège Van Dorn. Alors qu’il cherche de l’aide, il rencontre le fantôme d’une jeune hollandaise nommée Lisa (Julie Andrews). Lisa et les autres fantômes de marins hollandais qu’il rencontre ont tous habité High Tor pendant plus de 300 ans avant d’être tués dans un naufrage. Bien sûr, Lisa tombe amoureuse de Van Dorn…

1957 : Cinderella (TVFilm)

Cinderella est un film de 1957 il a été fait par le réalisateur: Ralph Nelson et provuient des parolse et Livret: Oscar Hammerstein II
Music: Richard Rodgers
90 Minutes
Avec Julie Andrews, Jon Cypher, Edith Adams, Howard Lindsay, Dorothy Stickney, Ilka Chase, Kaye Ballard, Alice Ghostly, Robert Pen

A la mort de son père qui a épousé une autre femme avec deux filles, Cendrillon se retrouve la bonne à tout faire du château. Malmené, maltraitée, elle a heureusement sa marraine la fée qui lui apportera sa robe et le transport pour lui permettre d’aller au bal organisé par le Roi pour son fils, le prince…

1964 : Mary Poppins

Mary Poppins
1964 – Etats-unis – Musical – 2h19
Réalisation : Robert Stevenson
Avec Julie Andrews (Mary Poppins), Dick van Dyke (Bert / Mr. Dawes Sr., le président de la banque), David Tomlinson (Mr. George W. Banks), Glynis Johns (Mrs. Winifred Banks), Hermione Baddeley (Ellen, la servante)

Londres. Deux enfants, Jane et Michael, s’ennuient dans leur quartier trop chic où leurs parents, trop pris par leurs métiers, n’ont pas le temps de s’occuper d’eux. L’arrivée d’une nouvelle gouvernante, Mary Poppins, va changer leur vie. Celle-ci, dotée de pouvoirs magiques va bouleverser le quotidien en une folle farandole.

1964 : Les Jeux de l’amour et de la guerre (The Americanization of Emily)

Les Jeux de l’amour et de la guerre
The Americanization of Emily
1964 – USA – Comédie dramatique – 1h55
Réalisation : Arthur Hiller
Avec James Garner (Lt. Cmdr. Charles E. Madison), Julie Andrews (Emily Barham), Melvyn Douglas (Adm. William Jessup)

A Londres, le commandant Madison fait partie de l’état major de l’amiral Jessup, sur qui il doit veiller. Pour son moral, il introduit des compagnes peu farouches. Mais Madison tombe amoureux de l’une d’elles, Emily, qui, lasse de l’héroïsme de sa famille, accepte de l’épouser. Et en effet, cela va lui changer, car Madison est un énorme froussard.

1965 : La Mélodie du bonheur (The Sound of Music)

La Mélodie du bonheur
The Sound of Music
1965 – Etats-unis – Musical – 2h54
Réalisation : Robert Wise
Avec Julie Andrews (Maria), Christopher Plummer (Capitaine Georg von Trapp), Eleanor Parker (Baronne Elsa Schraeder), Richard Haydn (Max Detweiler), Peggy Wood (Mère Abbess)

Un homme triste et froid engage une nouvelle gouvernante. Grace au charme de la jeune fille, l’homme finira par devenir plus agréable et sera séduit par cette nouvelle venue.
1966 : Hawai (Hawaii)
1966 : Le Rideau déchiré (Torn Curtain)
1967 : Millie (Thoroughly Modern Millie)

1968 : Star!

Star!
1968 – USA – Comédie Musical – 2h55
Réalisation : Robert Wise
Avec Julie Andrews (Gertrude Lawrence), Richard Crenna (Richard Aldrich), Michael Craig (Sir Anthony Spencer), Daniel Massey (Noel Coward),Robert Reed (Charles Fraser),Bruce Forsyth (Arthur Lawrence)

Vedette internationale du music-hall alors au sommet de sa gloire, Gertrude Lawrence commente le film de sa vie, apportant à l’occasion ses propres corrections. De la fin de la Première guerre mondiale aux prémices de la Seconde, les grandes étapes de sa carrière alternent avec les épisodes de sa vie amoureuse, traçant le portrait d’une femme tourmentée qui s’est forgée toute seule, pour le meilleur comme pour le pire.

1970 : Darling Lili

Darling Lili
1970 – Etats-unis – Musical – 2h16
Réalisation : Blake Edwards
Avec Julie Andrews (Lili Smith (Schmidt)), Rock Hudson (Major William Larrabee), Jeremy Kemp (Colonel Kurt Von Ruger), Lance Percival (T.C), Michael Witney (Lt.George ‘jeuneblood’ Carson)

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Lili Smith est une espionne allemande dont la mission est de soutirer des secrets du major William Larrabee.

1974 : Top secret (The Tamarin Seed)
1979 : Elle (10)
1980 : La Puce et le Grincheux (Little Miss Marker)
1981 : S.O.B.
1982 : Victor/Victoria
1983 : L’Homme à femmes (The Man who Loved Women)
1986 : C’est la vie (That’s Life)
1986 : Duo pour une soliste (Duet for one)
1991 : Au-delà du désespoir (Our Sons) (TVFilm)

1993 : Tchin-Tchin (A fine Romamce / Cin Cin)

Tchin-Tchin
A fine Romamce / Cin Cin
1993 – Italie – Comédie – 1h35
Réalisation : Gene Saks
Avec Julie Andrews (Mrs. Pamela Piquet), Marcello Mastroianni (Mr. Cesareo Grimaldi), Jean-Pierre Castaldi (Marcel), Jean-Jacques Dulon (Dr. Noiret), Maria Machado (Miss Knudson), Denise Grey (Mme Legris)

De retour chez lui après une journée de travail, Cesare, Italien de Paris chef d’une entreprise de bâtiment, volubile, généreux, charmeur, mais aussi faible, maladroit et naïf, découvre que sa jeune épouse dont il est follement amoureux, Marguerite, l’a quitté. De son côté, Pamela, anglaise jusqu’au bout des ongles, épouse et mère modèle qui mène une vie de convenance vouée à des oeuvres de charité, reçoit un coup de téléphone de son mari chirurgien : il quitte lui aussi le domicile conjugal. En réalité, les deux infidèles se sont retrouvés : Marguerite venait de se faire opérer de l’appendicite par le mari de Pamela.Cesare et Pamela se rencontrent pour se concerter et tenter de sauver leurs mariages respectifs. Mais leurs caractères s’opposent. Décidés l’un comme l’autre à refus.

1999 : Une Nuit très particulière (One special Night) (TVFilm)

Une Nuit très particulière
One special Night
1999 – Etats-unis – Drame- 100mn
Réalisation : Roger Young
Avec Julie Andrews, James Garner

Catherine, cardiologue, revient régulièrement dans la chambre de l’hospice où son mari est décédé un an plus tôt. Dans celle attenante, Robert, petit entrepreneur, tient compagnie à sa femme dont la crise de démence a fait fuir sa famille venue la chercher pour Thanksgiving. Bouleversées, ses filles repartent pour préparer le repas et l’attendent pour dîner. Mais dans le hall, au téléphone, Robert peste contre les taxis qui refusent de venir le chercher à l’hospice à cause de la tempête de neige. Catherine, témoin de la conversation, propose alors gentiment à Robert de le raccompagner. Malgré ce service, celui-ci se montre ingrat et arrogant à bord du coupé sport du médecin, qu’il juge étroit et inadéquat aux intempéries. En effet, plus tard, la voiture dérape sur la route gelée et finit sa course dans un fossé. Ulcéré, Robert décide de continuer à pied. En chemin, ils trouvent un tracteur qui les mène à un chalet vacant. Isolés, Catherine et Robert investissent les lieux pour la nuit. A la maison, les filles de Robert s’inquiètent tant que Lori et Jeff partent à sa recherche. Pendant ce temps, les adultes perdus s’apprivoisent, racontent leur vie et leur souffrance commune autour d’un repas improvisé et d’une partie de Scrabble. Malgré leurs différences, Robert et Catherine promettent de se revoir une fois sortis d’affaire. Le lendemain, chacun regagne son domicile avec nostalgie, persuadé d’avoir passé une nuit très particulière. Mais le jour du rendez-vous, Robert est appelé au chevet de sa femme…

2000 : Star in Love (Relative Values)

Star in Love
Relative Values
2000 – G.-B. – Comédie romantique – 1h27
Réalisation : Eric Styles
Avec Julie Andrews (Felicity Marshwood), Edward Atterton (Nigel Marshwood), William Baldwin (Don Lucas), Colin Firth (Peter Ingleton), Stephen Fry (Frederick Crestwell)

A Hollywood, Nigel, file le parfait amour avec la starlette Miranda Frayle, au grand dam de Felicity, sa mère, comtesse de Marshwood et de l’ancien amant de Miranda, l’acteur Don Lucas. Felicity est d’autant plus horrifiée quand sa bonne, Moxie, lui apprend que Miranda n’est autre que sa soeur.

2001 : La Maison du Lac (Golden Pond) (TVFilm)

2001 : Princesse malgré elle (The Princess Diaries)

Princesse malgré elle
The Princess Diaries
2001 – Etats-unis – Comédie – 1h55
Réalisation : Garry Marshall
Avec Julie Andrews (la Reine Clarisse Renaldi), Anne Hathaway (Amelia ‘Mia’ Mignonette Thermopolis Renaldi), Hector Elizondo (Joseph/Joe), Heather Matarazzo (Lilly Moscovitz), Mandy Moore (Lana Thomas)

Princesse malgré elle
The Princess Diaries

Mia Thermopolis est une jeune fille timide et discrète qui mène une existence paisible à San Francisco. Sa mère se passionne pour la peinture, tandis que son père, qu’elle a perdu de vue, exerce des fonctions diplomatiques en Europe. Un beau jour, la grand-mère de Mia, la très stricte Clarisse Renaldi, vient leur rendre visite. Originaire de Génovie, un petit royaume perdu quelque part sur le vieux continent, elle annonce à Mia qu’elle est l’unique héritière du trône. Avant d’être nommée princesse, celle-ci devra apprendre quelques règles de bonne conduite. Mais Mia n’a pas l’intention d’abandonner sa vie d’étudiante et ses amis pour devenir la souveraine d’un pays lointain, et ce malgré les pressions qu’exerce la vieille reine.

2003 : Eloise au Plaza (Eloise at the Plaza) (TVFilm)

Eloise au Plaza
Eloise at the Plaza
2003 – Etats-unis – Comedie – 90mn
Réalisation : Kevin Lima
Avec Julie Andrews, Sophia Vassilieva, Kenneth Welsh, Debra Monk, Gavin Creel, Jeffrey Tambor, Jonas Chernick, Kintaro Akiyama


Eloïse, c’est moi ! J’ai six ans et j’habite au Plaza, un grand hôtel de New-York. Je suis une vraie calamité, paraît-il. C’est ce que dit le directeur de l’hôtel. Mais moi, je dis que dans la vie, on n’a pas le droit de s’ennuyer et, croyez-moi, on ne s’ennuie pas, au Plaza : entre les promenades en ascenseur, les réceptions mondaines et les tempêtes dans la salle de bains, je suis très occupée.

2003 : Eloise fête Noël (Golden Pond) (TVFilm)
2003 : Amours suspectes (Unconditional Love)
2004 : Shrek 2 (voix anglophone)
2004 : Un mariage de princesse (The Princess Diaries 2: Royal Engagement)
2007 : Shrek Le Troisième (voix anglophone)
2007 : Il était une fois (Enchanted) (la narratrice VO)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *